Diabeloop est lauréate du Prix Start-Up de l’année

Date

Partager

Facebook Twitter Linkedin
Télécharger

Grenoble, le 24 septembre 2019 – La société Diabeloop vient d’obtenir le Prix Start-Up de l’année de la région Auvergne-Rhône-Alpes décerné par EY pour son engagement dans la prise en charge du diabète de type 1.

 

Diabeloop, créée en 2015 par le Dr Guillaume Charpentier et Erik Huneker, a pour mission de rendre accessible l’innovation technologique aux personnes vivant avec un diabète de type 1. 

Le premier dispositif de Diabeloop, le DBLG1® System embarque une intelligence artificielle qui permet l’automatisation du traitement et soulage les patients de la lourde charge mentale liée à cette maladie chronique. 

L’entreprise indépendante est liée à l’institut de recherche technologique CEA-Leti dans un laboratoire de recherche commun pour piloter le développement du DBLG1®. Le partenariat avec l’organisation à but non lucratif CERITD et les centres hospitaliers universitaires français et européens complète l’expertise globale dans la recherche médicale, le développement clinique et les mathématiques profondes. 

Après un premier tour de financement, mené par le co-CEO Marc Julien, de 13,5 millions d’euros mi-2017, un nouveau cycle de financement a été lancé, pour soutenir l’accès aux marchés européens et américain et un ambitieux programme de R&D. 

Aujourd’hui, Diabeloop rassemble les compétences, les personnalités et la passion de plus de 50 collaborateurs aux profils variés ; dans les secteurs médicaux, informatiques, digitaux, e-commerce, dans des start-up ou des grands groupes, mais aussi des profils internationaux. 

La société grenobloise, entourée d’un solide réseau de partenaires, a co-construit son projet médical avec des patients, des ingénieurs et des professionnels de santé en France et à l’étranger. Cette intelligence collective a permis la conception de l’innovation thérapeutique différenciante qui donne à Diabeloop tout son potentiel à l’international.

« Nous sommes très honorés de recevoir ce prestigieux prix, une belle récompense pour nos équipes impliquées avec force et conviction pour apporter ces innovations aux personnes vivant avec un diabète de type 1, leur simplifier et rendre plus efficace la gestion de leur maladie au quotidien. Nous continuons d’œuvrer pour une prise en charge de notre première solution la plus rapide possible en Europe» souligne Erik Huneker, fondateur et co-CEO de Diabeloop. ”

 

A propos du DBLG1®

DBLG1® System est un dispositif médical externe composé de trois appareils : un capteur de glucose en continu (CGM), une pompe à insuline patch et un terminal dédié qui héberge l’algorithme développé par Diabeloop et sert d’interface utilisateur avec le système. Cette innovation technologique de rupture automatise presque totalement le traitement du diabète de type 1 en reproduisant les fonctions du pancréas détruites par la pathologie. 

Toutes les cinq minutes, un résultat de glycémie est envoyé au terminal via bluetooth. L’intelligence artificielle DBLG1®™ analyse les données en temps réel et calcule la juste dose d’insuline à administrer en prenant en compte les paramètres personnalisés du patient ainsi que les informations qu’il aura entrées (repas ou activité physique). On parle de boucle fermée hybride.

Suite aux essais cliniques SP7, le DBLG1® de Diabeloop a obtenu le marquage CE en novembre 2018 chez l’adulte. Le dispositif sera diffusé progressivement dans des centres de référence en France. En parallèle, Diabeloop a déposé le dossier de prise en charge du dispositif auprès de la HAS, pour le rendre accessible au plus grand nombre.

 

A propos de Diabeloop SA

  • Création : 2015, entreprise fondée à Grenoble par Erik Huneker et le Docteur Charpentier. Diabeloop et le CEA-Leti sont liés au sein d’un laboratoire de recherche commun pour accélérer le développement du dispositif. La société est co-dirigée par Marc Julien et Erik Huneker.
  • Effectif : 60 personnes en septembre 2019.